logo_rjfm

logo_sictom

habitat_jeunes

Dernier ajout

Annonces - Communiqué - Réunion du Conseil Municipal
  • jeudi 23 novembre 2017.
M. Le Vicomte Paillhou
M. Le Vicomte PAILLHOU

La fondation « Vicomte Paillhou », à Lavault-Sainte-Anne, plus connue sous le nom de « La Charité » qui lui a été donné (selon le désir exprimé par le donateur du Legs important ayant permis la réalisation du complexe) est la vitrine du domaine privé de la commune.

Par testament, le Vicomte Paillhou, décédé à Doyet le 24 novembre 1893, léguait à la commune de Lavault-Saite-Anne une part très importante de sa fortune.

Mais pour prendre possession du Legs, dont l’acceptation était soumise à l’autorisation de l’Etat, la commune avait l’obligation expresse de créer et d’installer au château de la Brosse, ou à son emplacement, un hôpital destiné à recevoir les malades pauvres de communes environnantes nommément désignées.

Il devait comporter un service spécial pour les enfants malades. En complément, un asile pour les petites filles et un orphelinat agricole pour les petits garçons devaient être fondés à proximité.

L’autorisation de l’Etat se fit attendre. Après pas mal de procédures administratives et judiciaires, le président de la République autorisait, le 6 mars 1907, le Maire de Lavault-Sainte-Anne à prendre possession au nom  de la commune, du Legs fait à la dite commune par « Monsieur PAILLHOU Henri Gaston ».

L’important ensemble de beaux bâtiments de qualité, fut alors érigé sur les plans établis par l’architecte Tourangeau Jean HARDION.

Vue d'ensemble de la Charité
Vue d'ensemble de l'établissement - Photos extraites de l'ouvrage « Il était une fois La Charité à Lavault-Sainte-Anne », FEP de Lavault -Sainte-Anne.

 

Deux petits pavillons encadrent le portail donnant accès à la cour d’honneur. Au fond de cette cour se trouve l’hôpital dont les salles sont placées de part et d’autre d’un hall central donnant accès aux bureaux administratifs et à la Chapelle.

Reliés à l’hôpital par des galeries vitrées, à droite l’imposant asile des petites filles, à gauche le bâtiment des services abritant la buanderie, d’importants séchoirs à linge et les locaux de la ferme. Le bâtiment dénommé Orphelinat Agricole des petits garçons est situé vers le sud le long de la route allant au village du Theil.

 

L’ensemble remarquable constitué par ces bâtiments fut officiellement inauguré le 15 juin 1913. Il a été reconnu comme « bâtiment du 20 ème siècle » en 2004 et inscrit à la liste des bâtiments de France en octobre 2006. Le bâtiment de la buanderie et ses séchoirs à linge fait l’objet d’une mention particulière.

 

Peu après l’inauguration, et alors que les travaux n’étaient pas complètement terminés, la Grande Guerre 1914-1918 survint. La Charité fut immédiatement réquisitionnée comme hôpital temporaire et des baraquements édifiés dans la cour d’honneur et les jardins.

A l’issue du conflit les aménagements intérieurs avaient subi pas mal de dégâts, très insuffisamment compensés par l’indemnité allouée par l’autorité militaire en 1919, mais surtout, les conditions économiques avaient  bien changé le pouvoir d’achat d’un franc 1923 n’étant guère que le quart de celui d’un franc de 1893.

La gestion du complexe dans les conditions prévues par le donateur devint très difficile. Des domaines et des terres furent vendus. La guerre 1939-45 aggravait encore la situation.

Depuis, La Charité a abrité divers aspects de l’aide sociale apportée aux plus défavorisés par le sort ou la vie.

  • aérium de 1947 aux années 1970 ;
  • centre de protection infantile de 200 lits, administré par l’Union Hospitalière d’Assistance à l’Enfance de 1967 à 1979 ;
  • centre d’handicapés profonds, comprenant un IME et une MAS, géré par l’Association  pour l’aide aux Adultes et Jeunes Handicapés de 1980 à 1992 ;
  • maison d’accueil spécialisée seule, toujours gérée par l’APAJH, à partir de 1992, en application d’un bail emphytéotique concédé pour 30 années.

 

Les bâtiments de la Charité, dont certains aménagements intérieurs ne répondaient plus aux normes actuelles, le conseil d’Administration du Legs Paillhou et le Conseil Municipal de Lavault-Sainte-Anne ont crée le 9 septembre 2006 l’Association « Retraite à La Charité », création validée par sa publication au journal officiel du 14 octobre 2006.

A but non lucratif (loi de 1901), l’Association s’est fixé comme objectif d’installer dans les locaux, réaménagés en conséquence, de la Charité un pôle Gérontologique très complet comprenant au départ :

  • une maison de Retraite Médicalisée (EHPAD) avec accueil de jour ;
  • Un service ALZHEIMER avec accueil de jour et de nuit ;

Ultérieurement, des services complémentaires seront mis en place, en fonction des besoins et des possibilités. Le dossier du projet établi au cours de 2006 fut présenté au CROSMS en juin 2007.




Les Administrateurs du LEGS PAILLHOU

Samir Triki Stanislas Smyzinski  Redureau 1b
Samir Triki
Président de droit
Stanislas Smyczynski
Régisseur
 Bertrand Redureau
Administrateur
jean_francois_bidault Bierjon Legs Christine Chabot
Jean-François Bidault
Administrateur
Laurent Bierjon
Administrateur
Christine Chabot
Administrateur
Georges Sauvestreimg
 Jean-claude Leteve 
 Gallardo
 Georges Sauvestre
Administrateur
 Jean Claude Létève
Administrateur
 Gallardo  San - Vicente
Administrateur